Radio algérienne – Implication de plusieurs secteurs ministériels dans les célébrations de yennayer

Les célébrations du nouvel an amazigh Yennayer 2967 seront marquées par un riche programme de festivités, impliquant « plusieurs secteurs ministériels », et des caravanes culturels qui sillonneront une dizaine de villes du pays, du 11 au 16 janvier, a indiqué lundi à Alger le secrétaire général du Haut commissariat à l’Amazighité (Hca), Si El Hachemi Assad. S’exprimant lors d’un point de presse, Si El Hachemi Assad a annoncé plusieurs représentations musicales, conférences, expositions, et un petit salon du livre, au programme de ces célébrations qui impliquent cette année, entre autres, « les secteurs de la Culture, de l’Education nationale et de la Jeunesse et des sports en plus des collectivités locales et la protection civile ». Cette « large mobilisation » pour Yennayer 2967 dénote selon Si El Hachemi Assad d’un « réveil identitaire » du citoyen algérien qui s’est « réconcilié avec son histoire ». Le lancement des célébrations est prévu à Alger avec des expositions de livres, d’artisanat et d’art culinaire, des spectacles musicaux, en plus d’une rencontre autour des « connaissances historiques sur la célébration de Yennayer » et d’une parade des éléments de la protection civile. Les caravanes culturelles se dirigeront le 11 janvier vers Béni Snous à Tlemcen, Touggourt (Ouargla), Batna, Guelma, Béjaïa, Sétif et Tissemsilt où des programme de célébration sont prévus jusqu’au 16 janvier en partenariat avec les collectivités locales, les centres culturels et le mouvement associatif. Un cours sur la fête de Yennayer sera dispensé dans toutes les écoles du pays qui accueilleront également des activités de célébration du nouvel an amazigh, a-t-il encore précisé. En collaboration avec l’association culturelle « Numidya » un « festival Yennayer » prévoyant des rencontres thématiques, des représentations artistiques, des cours de Tamazight et des expositions sont également prévus de 10 au 14 janvier à Oran.

radio-iserdasen

Emission de timbres postaux en Tamazight

Le secrétaire général du Hca a également annoncé la signature, le 11 janvier, d’un partenariat avec Algérie Poste pour l’utilisation du Tamazight dans cette entreprise et l’émission de timbres postaux en Tamazight. Evoquant le programme du Hca pour l’année 2017, Si El Hachemi Assad a annoncé l’élaboration d’un programme pour célébrer le centenaire de la naissance de l’écrivain, anthropologue et linguiste Mouloud Mammeri (1917-1989) avec, entre autres, la réédition et la traduction vers le Tamazight de ces œuvres, des colloques et un festival dédié à l’Ahalil à Timimoun. 2017 sera également « l’année de la formation continue » des enseignants de Tamazight, des greffiers du secteur de la justice et des journalistes exerçant en Tamazight, a-t-il indiqué, en plus de la participation à « l’amazighisation de l’environnement » par l’usage de concept signalétiques proposés par le Hca qui a choisi Béjaïa comme wilaya pilote de ce projet.

radio-rrehba

Célébration de « Yennayer 2967 »: départ de la deuxième vague des caravanes culturelles

Le départ de la deuxième vague des caravanes culturelles célébrant le nouvel an amazigh « Yennayer 2967 », en destination de Tissemsilt et Médéa, a été donné mercredi à Alger, lors d’une cérémonie qui a également réuni deux expositions et des prestations de chants traditionnels. Le 2e départ de ces caravanes a été donné depuis le Centre national d’entraînement et de formation de la Protection civile de Dar El Beida, après celui ayant eu lieu, selon le Secrétaire général du Haut commissariat à l’Amazighité, Si El Hachemi Assad, « tôt le matin depuis le siège du Hca à Alger, en destination de Touggourt et Tlemcen », avant d’ajouter qu’un « 3e départ vers Béjaïa est prévu jeudi à partir d’Alger ». Le départ du 2e convoi a eu lieu en présence du Secrétaire général du Hca, du représentant de la Présidence de la République Kamel Rezzak Bara, du ministre de la Communication, Hamid Grine, du directeur général de la Protection civile, le colonel Mustapha Lahbiri et du président du Haut conseil islamique, Bouabdallah Ghlamallah. Les caravanes culturelles sillonneront plusieurs villes du pays dont Batna, Guelma et Sétif où diverses activités en relation avec le patrimoine amazighe, sont prévues jusqu’au 16 janvier par le Hca, en partenariat avec les collectivités locales, les centres culturels et le mouvement associatif. Selon le Secrétaire général du Hca, « une convention a été auparavant signée avec le directeur général d’Algérie poste, en présence de la ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, Iman Houda Feraoun, visant à entamer un programme philatélique en Tamazight ainsi que (son) utilisation sur les supports de communication ». Le Centre national d’entraînement et de formation de la Protection civile de Dar El Beida a également abrité deux expositions, de livres sur l’histoire de l’Amazighité et le parcours du Hca depuis sa création en 1995 et de philatélie présentée par Algérie-poste. Des troupes folkloriques de At Yanni, Tizi-Ouzou, Timimoun, Médéa, Mostaganem, Illizi, Ghardaïa et Boumerdès, ont présenté divers chants traditionnels dans des prestations de courtes durées, ponctuées par quelques chants patriotiques exécutés par la fanfare de la Protection civile. Des manifestations culturelles et artistiques célébrant « Yennayer 2967 » sont organisées par différents organismes jusqu’au 21 janvier dans plusieurs villes du pays, avec des programmes variés valorisant le patrimoine amazigh dans toute sa dimension.

radio-timlilit

radio-inebgawen