Liberté – Tamazight dans les écoles d’Ouargla à la prochaine rentrée

L’enseignement de tamazight va enregistrer une nouvelle avancée vers sa généralisation à compter de la rentrée 2017-2018. Tamazight sera enseignée dès la prochaine rentrée scolaire à Ouargla et à Touggourt, a annoncé Si El Hachemi Assad, le secrétaire général du Haut Commissariat à l’Amazighité, dans son intervention au colloque intitulé «Le patrimoine immatériel de la région d’Oued Righ» organisé, lundi, au lycée Laïd-Ben-Sahraoui de la commune de Blidet-Omar, par l’Association nationale des jeunes Algériens instruits (Anjai). Le secrétaire général du HCA dira qu’il s’est entendu avec le directeur de l’académie d’Ouargla afin de procéder, conjointement, dès la rentrée scolaire prochaine, à l’ouverture de classes pour l’enseignement de tamazight dans des écoles de la wilaya. M. Assad s’est également engagé à s’occuper, en tant que Haut Commissaire à l’Amazighité, de la question du recrutement du personnel enseignant de cette langue et notamment l’ouverture, à cet effet, de postes budgétaires. Dans le même sillage, il ajoutera que lors d’une rencontre similaire avec le recteur de l’université Kasdi-Merbah d’Ouargla, il avait été convenu qu’un accord de partenariat sera bientôt signé entre le HCA et l’Université d’Ouargla et des laboratoires de recherches pour la promotion de la langue amazighe dans la région. Il affirmera que cette démarche entre dans le cadre de la nouvelle dynamique adoptée par le HCA consistant à intégrer la langue amazighe dans le système scolaire dans cette région. Par ailleurs, l’orateur admet que la constitutionnalisation de la langue amazighe est parmi les grands acquis concrétisés durant la période post-indépendance, et que le mérite, selon lui, revient aux sacrifices consentis par beaucoup d’hommes et de femmes algériens pour faire aboutir la revendication de sa reconnaissance. M. Assad considère que reconnue, la langue amazighe apporte une valeur ajoutée à l’unité nationale et une véritable réconciliation avec l’histoire et l’identité de l’Algérie. À noter que le secrétaire général du HCA, qui était en compagnie du wali délégué de Touggourt et du directeur de la culture d’Ouargla, s’est rendu, dans la matinée de lundi, à la zaouïa Tidjania où il a pris part aux festivités organisées à l’occasion de la célébration du Mawlid Ennabaoui Echarif.

Ammar Dafeur

Liberté du 14 décembre 2016