L’Expression – Festivités du centenaire de la naissance de Mouloud Mammeri : c’est l’évènement phare de l’année.

Les festivités célébrant le centenaire de la naissance de l’écrivain, Mouloud Mammeri, ayant débuté le 28 février dernier, sont un évènement phare de l’année, a indiqué hier à Alger Si El Hachemi Assad, Secrétaire Général du Haut Commissariat à l’Amazighité (HCA) lors d’une conférence de presse. Ces festivités commémoratives du centenaire de la naissance de Mouloud Mammeri, (1917-1989), ont lieu sur tout le territoire national avec de nombreuses manifestations scientifiques et culturelles, a précisé Si El Hachemi Assad. Le Secrétaire Général du HCA a rappelé que les festivités ont débuté juste après un évènement consacré à l’écrivain par la direction de la culture et le mouvement associatif de Tizi-Ouzou qui a commencé dès le 25 février marquant le 28ème anniversaire de sa disparition. Les ministères de la Culture et de l’Education ainsi que des associations et des universitaires participent à la célébration du centenaire placé sous le parrainage du président de la République Abdelaziz Bouteflika. Certaines annonces ont été faites par le conférencier. Le portail de l’éducation en amazigh à travers un dictionnaire en ligne (en trois langues) et des cours en ligne sont parmi les projets prévus dès le 20 avril qui accompagneront le site Web dédié au centenaire. En outre, des rencontres sont prévues dont des colloques à Médéa (29 avril), Oran (13 et 14 mai) et Alger (du 3 au 5 novembre). Ce dernier colloque aura lieu lors du prochain Salon international du livre. Ce colloque international se tiendra sous les auspices d’un comité scientifique pour en faire un événement d’envergure avec des invités des quatre continents. Le programme des festivités a déjà été passé en revue par le comité scientifique installé à l’occasion du centenaire. Entre autres activités programmées à cet effet, il y a des journées d’études, des colloques, des expositions et des caravanes qui sillonneront les quatre coins du pays. L’ensemble du programme a déjà été dévoilé le 28 février dernier. A propos des élections législatives du 4 mai prochain, Assad a souligné que le tamazight n’est pas utilisé en force. A l’occasion des élections législatives du 4 mai prochain, le Haut Commissariat à l’Amazighité compte publier la liste des partis agréés sur son site Internet avec une transcription en tifinagh pour encourager l’utilisation du tamazight lors de la campagne électorale. «La transcription en tifinagh et en latin de la liste des partis politiques sera effective prochainement et cela devrait encourager les partis à utiliser la langue amazighe lors de la campagne électorale lors des meetings et dans les supports écrits», a souligné, Si El Hachemi Assad. Le Secrétaire Général a constaté que «le tamazight n’est pas utilisé en force lors des premiers jours de la campagne». Il a rappelé que la loi organique sur les élections impose l’utilisation exclusive des langues nationales en écartant les langues étrangères. La transcription latine et en tifinagh sur les frontons des partis et des institutions est un autre chantier ouvert par le HCA. «On a reçu beaucoup de demandes pour traduire les noms des partis politiques et c’est ce qu’on a fait», a dit Assad. Mouloud Mammeri est considéré comme un pionnier du tamazight et il n’est pas de quête scientifique dans le champ de l’amazighité qui ne se réfère aux travaux de l’écrivain, a déjà souligné le secrétaire général du HCA. Ecrivain, Mammeri est l’auteur de plusieurs romans dont L’Opium et le bâton, adapté au cinéma, La Colline oubliée, Le sommeil du juste. Il a écrit également des pièces de théâtre, des recueils de poésies anciennes et des contes. Mouloud Mammeri a beaucoup œuvré pour la préservation et le développement de la langue amazighe à travers ses recherches et ses travaux sur la grammaire, les méthodes d’enseignement de la langue et le dictionnaire dans lequel il a regroupé le vocabulaire des différents dialectes berbères.

Ali Tirichine

L’Expression du mercredi 12 Avril 2017