L’expression – Dans le cadre du centenaire : Le concours Mouloud-Mammeri aujourd’hui à Tizi Ouzou

Les activités s’inscrivant dans le cadre de la célébration du centenaire de la naissance de l’écrivain et chercheur Mouloud Mammeri, la ville de Tizi Ouzou abritera, aujourd’hui samedi, la cérémonie de remise des prix du Concours annuel Mouloud Mammeri, a indiqué hier le Haut Commissariat à l’amazighité, dans un communiqué transmis à notre rédaction. Le HCA rappelle que ce concours est initié depuis son lancement par l’association des enseignants de tamazight de la wilaya de Tizi Ouzou. Le rendez-vous est donc pris pour aujourd’hui, à 10 h au niveau de la grande salle de spectacle de la Maison de la culture Mouloud-Mammeri. Il s’agit pour rappel d’un concours de la meilleure dictée en langue amazighe au profit des élèves de différents établissements scolaires de la wilaya. «Cette activité s’inscrit dans le cadre de la célébration de la manifestation «Centenaire de la naissance de l’écrivain et chercheur Mouloud Mammeri» organisée par le Haut Commissariat à l’amazighité en collaboration avec les ministères de la Culture et de l’Education nationale et placé sous le haut patronage de Son Excellence le Président de la République, Monsieur Abdelaziz Bouteflika. Les lauréats des trois paliers, au nombre de quarante-cinq (45), seront récompensés grâce au soutien du HCA, des directions de la culture et de l’éducation nationale de Tizi-Ouzou et autres institutions», précise le HCA dans le même communiqué. En plus des activités programmées spécialement pour célébrer le centenaire de la naissance de Mouloud Mammeri, le HCA a décidé qu’une grande partie des activités annuelles inhérentes à l’amazighité soient aussi placées sous le signe de cette commémoration, d’après Assad Si El Hachemi, secrétaire général du HCA. C’est le cas du concours cité plus haut ainsi que d’autres festivités. A commencer par le Festival de poésie amazighe d’Ath Smaïl dans la wilaya de Béjaïa, prévu du 23 au 25 mars prochain, qu’organise l’association culturelle amazighe «Adrar Nfad». Cette année donc, ce grand festival sera organisé en hommage à Mouloud Mammeri après que la précédente édition ait été dédiée à la mémoire de Matoub Lounès. Dans le même sillage, toutes les écoles d’Algérie vont accueillir un cours dédié à Mouloud Mammeri, ciblant le cycle moyen et secondaire ainsi que des animations de clubs de lecture à travers les écoles. Un événement qui ne passera sans doute pas inaperçu: c’est la rencontre prévue le 20 avril prochain, qui coïncidera avec le trente-septième anniversaire du printemps berbère. En effet, les anciens étudiants ayant fréquenté le célèbre cours de tamazight dispensé par Mouloud Mammeri à l’université d’Alger, animeront une conférence-débat et des témoignages sur l’un des piliers de la recherche dans le domaine de la culture et langue berbères en Algérie. La rencontre aura lieu au siège du HCA dans la capitale. Tout au long de cette année et jusqu’au mois de décembre, les activités dédiées à Mouloud Mammeri ne s’arrêteront pas, selon Assad Si El Hachemi. Plusieurs villes sont concernées comme Médéa, Oran, Béjaïa, Bouira, Boumerdès, Annaba, Jijel, Tlemcen, Aïn Témouchent, Illizi, Djanet, Timimoun… Et dans le cadre de la vingt-deuxième édition du Salon international du livre d’Alger, prévu à la Safex du 31 octobre au 5 novembre, le HCA prévoit un programme spécial Mouloud Mammeri. Toujours dans le cadre du Sila, on annonce un colloque international pour les 4 et 5 novembre prochain autour du thème de l’apport de Mouloud Mammeri à la connaissance de l’amazighité.

Les deux derniers événements culturels importants de l’année, dédiés à Mouloud Mammeri sont prévus à Alger et à Timimoun. A Alger, un colloque international sur Mammeri est programmé sous la direction de Slimane Hachi, directeur du Centre national de recherches préhistoriques, anthropologiques et historiques (Cnrpah). Au cours de ce colloque, il sera procédé à la cérémonie d’oblitération d’un premier timbre dédié à Mouloud Mammeri. Enfin, à Timimoun, du 27 au 31 décembre 2017, le Festival national culturel annuel de l’Ahellil sera aussi dédié à Mammeri.

Aomar Mohellebi