Le Soir – Préparation du colloque international sur jugurtha : conférence de presse du SG du HCA à Annaba

Le Secrétaire Général du Haut Commissariat à l’Amazighité (HCA), Si El Hachemi Assad, a animé, en fin d’après-midi hier lundi, une conférence de presse au siège de la wilaya de Annaba en présence du SG, Toufik Mezhoud, et de Mohamed El Hadi Hareche, coordinateur scientifique du colloque international sur l’Agellid Jugurtha, intitulé : «Jugurtha affronte Rome», prévu du 20 au 22 août 2016 au théâtre régional Azzedine-Medjoubi. Si El Hachemi Assad a abordé de nombreuses questions sur la préparation de la manifestation d’envergure internationale. Elle sera rehaussée par la présence d’éminents spécialistes de la question aussi bien nationaux qu’étrangers. Si à ce niveau, tout semble couler de source grâce au soutien de la wilaya, ainsi que l’université Badji-Mokhtar et la Direction locale de l’éducation, le secrétaire général a, par contre, insisté sur plusieurs aspects pédagogiques et environnementaux. Il en a été ainsi de l’encadrement pédagogique et l’apport des institutions de la République en termes de généralisation de la langue tamazight, un acquis qu’il a longuement souligné. Si El Hachemi Assad s’est attardé sur la visibilité scientifique, les régions ciblées pour l’enseignement de tamazight, le recrutement des enseignants au niveau des wilayas. Comme il a énoncé des statistiques de la généralisation de cette langue millénaire devenue officiellement langue nationale depuis la création de l’Institut académique pour la promotion de la culture et de la langue amazighes. Il révélera à ce propos que l’enseignement de tamazight devrait se consolider dès 2016-2017 dans 32 wilayas avec l’ouverture de 506 nouveaux postes budgétaires. Le SG du HCA ne s’est pas limité à ce niveau d’intervention pour argumenter la progression de plus en plus importante des chiffres en relation avec l’implantation de tamazight. Si El Hachemi Assad a également indiqué que le ministère de l’Education nationale s’est totalement impliqué dans la démarche de l’académie amazighe. «Tamazight sera enseigné dans la wilaya de Annaba avec l’ouverture pour l’année scolaire 2016/2017 d’une école primaire et d’un CEM. Un atelier est ouvert par la Direction de l’éducation pour l’inscription des élèves», a-t-il annoncé. Le coordinateur du colloque devait de son côté aborder la question des fouilles archéologiques à travers différentes régions de l’Est du pays. Il a insisté sur la valorisation du produit matériel et immatériel. «Avec la recherche de ces deux aspects, Tamazight devient une valeur ajoutée à l’unité nationale», a-t-il souligné. Le HCA envisage, selon son SG de lancer une série de formations au profit des journalistes en langue amazighe, et multiplier les protocoles-cadres avec différents ministères et universités. Tout comme il a fait état de plusieurs projets dans les domaines de l’édition et de la traduction vers tamazight de la nouvelle Constitution et d’autres textes fondamentaux de l’Etat algérien ainsi que d’auteurs nationaux connus vers tamazight et vice versa. Une convention pour la promotion de tamazight a été signée par le SG du HCA et le recteur de l’université Badji-Mokhtar de Annaba.

Bouacha

Le Soir du mardi 16 août 2016