Horizons – Session de formation au profit des fonctionnaires du SNU

Le Haut Commissariat à l’Amazighité (HCA) et le bureau du Système des Nations unies en Algérie (SNU) ont organisé une première session d’initiation à la langue amazighe, hier, au siège du SNU, à Alger. Les objectifs de cette formation, destinée aux employés du SNU, sont, entre autres, l’assimilation des 17 objectifs de développement durable en langue amazighe, la lecture et l’écriture et la consolidation des connaissances en langue amazighe. La traduction des ODD en tamazight est une opportunité pour rendre visibles à l’échelle mondiale les avancées réalisées en Algérie dans la promotion de la langue amazighe. Dans le même sillage, s’inscrit la traduction de la Déclaration des droits de l’homme et la Convention de l’enfant. Cette étape est le résultat du partenariat établi le 16 mai dernier lors d’une cérémonie organisée au siège du HCA en présence du coordonnateur résident du Système des Nations unies et représentant résident du PNUD en Algérie, Eric Overvest, et du secrétaire général du Haut Commissariat à l’Amazighité Si El HJachemi Assad. Eric Overvest a, à ce propos, salué les efforts du HCA pour la promotion de tamazight. «Par cette démarche, nous contribuons à la promotion en synergie avec le HCA et à la diffusion des textes fondamentaux de l’ONU en tamazight, qui est une langue nationale et officielle en Algérie», a-t-il insisté. Si El Hachemi Assad a soutenu, de son côté, qu’«à travers ce partenariat, tamazight porte les couleurs de l’universalité et s’ouvre sur le monde». Pour Assad, ce processus d’enseignement de tamazight entre dans le cadre des Objectifs du développement durable initié par l’ONU à l’horizon 2030. «Concilier les trois dimensions des ODD, économique, sociale et environnementale, ne peut se faire que par la diffusion de proximité du message de ce programme dans toutes les langues», a-t-il relevé. En outre, le même responsable a souligné que «ce genre d’initiative est aujourd’hui une exigence d’étape. L’Etat œuvre à la promotion et au développement de tamazight dans toutes sa diversité, conforté notamment par la Constitution dans son article 4». Le plan d’action du gouvernement, soumis au débat au Parlement, «consolide la place de tamazight en tant que langue nationale et officielle», a affirmé Assad. «Nous saluons avec force le gouvernement qui met en exergue sa volonté de consolider tamazight en œuvrant à la mise en pratique sur le terrain du programme du président Bouteflika», a-t-il déclaré. Assad a, enfin, rappelé que le plan gouvernemental mentionne que «le renforcement de l’unité nationale passe par le nécessaire confortement de la place des composantes de l’identité nationale».

Dehiles Karima

Horizons du jeudi 21 septembre 2017

Posted In: