HORIZONS – Centenaire de la naissance de Mouloud Mammeri : une victoire pour tamazight.

Rencontré, récemment, dans le cadre d’une soirée organisée en la mémoire du grand écrivain et anthropologue Mouloud Mammeri, le Président du Haut Commissariat à l’Amazighité, Si El Hachemi Assad, nous parle du déroulement du centenaire de la naissance de Dda Lmulud.

Ce qui fait tout d’abord l’originalité de ce centenaire, c’est l’implication des institutions de l‘Etat et de la société civile à travers le mouvement associatif. «C’est la première fois où nous avons une organisation avec des partenaires à part entière d’associations. Ce collectif d’associations accompagne l’effort du HCA sur le terrain et représente le relais du HCA dans la société civile», explique Assad.

Les grandes lignes de ce centenaire sont 13 manifestations dans plusieurs wilayas sur les diverses facettes de l’œuvre de Mammeri, la littérature, l’adaptation de ses romans à l’écran, une série de séminaires et de colloques. Des festivals de poésie, un festival de l’Ahellil. En plus de ces 13 manifestations, trois événements de grande envergure sont prévus, d’où l’idée d’impliquer le ministère de la Culture pour le financement de ces projets. Ces projets sont la réédition en coffret de cinq titres de l’œuvre de Mammeri, actuellement en cours et qui sera prête pour le prochain Salon international du livre d’Alger (Sila). L’autre projet, c’est la traduction et l’édition de certaines œuvres de Mammeri en tamazight et en arabe. Un autre projet important qui est celui du «portail électronique» dédié à ce grand nom de la littérature. Le portail a été lancé le 20 avril au siège de l’opérateur téléphonique public Mobilis. On y trouve tout ce qui se fait durant l’année du centenaire sur Mammeri (articles de presse, vidéos, photos et autres illustrations…). Cet espace virtuel accueillera aussi des thèses sur Mammeri faites par des universitaires et aussi des travaux traduits faits par des spécialistes étrangers de l’œuvre mammerienne. Ce portail sera à la fin de l’année transformé en portail de l’amazighité dont la première icône sera Mouloud Mammeri.

Il y aura également, le 28 décembre prochain, coïncidant avec la date de naissance de l’écrivain, une opération d’oblitération d’un timbre-poste à son effigie, d’une valeur de 50 DA.

Colloque international

Mais l’événement phare de ce centenaire sera le colloque international qui se tiendra les 3, 4 et 5 novembre prochain à la Safex à l’occasion du Sila et qui réunira des spécialistes de Mammeri représentant plusieurs pays. Le comité scientifique chargé de son organisation travaille actuellement pour réunir un nombre important et de qualité de participants et nous avons déjà beaucoup de confirmations de participation d’universitaires, d’anthropologues et hommes de lettres nationaux et étrangers. Parmi les autres objectifs de ce centenaire, il y a la vulgarisation de l’œuvre de l’écrivain dans le milieu scolaire, dans ses trois paliers. Sur ce plan, le ministère de l’Education nationale a décidé l’organisation d’un cours dédié à Mammeri à partir de la rentrée scolaire prochaine. Mais également un projet de bibliobus qui débutera ce mois-ci et qui sillonnera les villes côtières. Ces bibliobus contiendront des livres de Mammeri et des livres édités sur sa vie et son œuvre qui seront donnés aux espaces de lecture de chaque wilaya qui accueillera cette caravane. En fin d’année, tous les participants au centenaire se retrouveront à Timimoun pour le grand festival national de l’Ahellil. Assad se dit satisfait quant au déroulement de ce centenaire et pense que sur les six rendez-vous organisés jusqu’à aujourd’hui, le but qui a été tracé est atteint. Il reste également très optimiste pour la suite des programmes, mais aussi qu’il faudrait redoubler d’efforts parce que le plus gros du travail reste encore à faire.

Assad déclare aussi que le HCA procédera, à la fin de l’évènement, à la publication de tout ce qui s’est dit et fait sur le centenaire, et l’édition de tous les travaux des colloques et séminaires qui se sont tenus durant le centenaire. Le président du HCA dit aussi que durant cette manifestation, un travail de collecte d’œuvres de Mammeri, de photos et de documents sera engagé. Tout ce qui sera collecté sera versé au musée dédié à Mammeri, dont la création a été annoncée par le ministère de la Culture à At Yenni. Il indique aussi que beaucoup de personnes, que ce soit en Algérie ou à l’étranger, sont prêtes à mettre à la disposition du HCA un nombre important de documents rares et d’archives sur Mammeri.

Les auteurs algériens feront l’école

Sur la réintroduction des auteurs algériens dans les programmes scolaires, Si El Hachemi Assad annonce la mise en œuvre, en commun accord avec les départements de Nouria Benghebrit et d’Azzedine Mihoubi, et un nombre d’écrivains, d’un projet s’intitulant «Anthologie scolaire» qui réunira des textes d’auteurs algériens dans toutes les variantes, dont la dimension amazigh. Un autre travail s’effectue en collaboration avec l’association «Iqraa» et l’Office national d’alphabétisation, qui consiste à introduire tamazight dans la lutte contre l’analphabétisation, avec pour objectif de généraliser l’enseignement de tamazight pour les adultes non berbérophones. Cette expérience a débuté en 2015 dans 9 wilayas et cette année, il y a 25 wilayas qui ont une ou deux sections d’adultes qui apprennent tamazight. Le HCA œuvre également dans l’espoir de placer tamazight au même niveau que  les autres langues dans le domaine de l’audiovisuel. Pour ce faire, un travail est en cours avec l’Autorité de régulation de l’audiovisuel et prochainement un document sera présenté pour situer tamazight dans le monde de l’audiovisuel. Dans le domaine de l’édition, Assad nous dit que le HCA est sur un programme littéraire nouveau qui encourage le roman, la nouvelle, le théâtre, mais également les lexiques thématiques. Assad nous dit que le HCA est la plus grande maison d’édition en tamazight, en Algérie et au Maghreb. Le HCA fête cette année sa 22e année en donnant une dimension internationale à tamazight, en organisant la diffusion pour la première fois des programmes des Objectifs durables en tamazight et la Déclaration universelle des droits de l’homme et des droits de l’enfant, en présence d’un représentant de l’ONU au siège du HCA.

Hakim Metref

HORIZONS du dimanche 2 juillet 2017