El Watan – Début des festivités du centenaire de la naissance de Mouloud Mammeri

Un site internet opérationnel à partir de la mi-mars

La célébration du centenaire de la naissance de Mouloud Mammeri a débuté hier, à Tizi Ouzou, après le recueillement au village de l’écrivain, Taourit Mimoun, à Ath Yenni.

Organisé par le Haut commissariat à l’amazighité (HCA) et sous le haut patronage du président de la République, l’événement donnera lieu à de multiples activités scientifiques et culturelles à travers tout le territoire national durant toute l’année 2017.

«Outre la collaboration directe des ministères de la Culture et de l’Education nationale et des organismes qui leur sont rattachés, participeront également de nombreuses associations culturelles. Un comité scientifique de coordination a d’ores et déjà été mis en place par le HCA pour coordonner l’ensemble des activités. Plusieurs universités (Alger, Médéa, Oran, Tizi Ouzou…) se sont proposées pour prendre part à l’événement en organisant des manifestations culturelles et scientifiques», explique le secrétaire général du HCA, Si El Hachemi Assad, dans un communiqué dont El Watan détient une copie. Selon M. Assad, l’organisation d’une manifestation d’une telle envergure n’est que le signe évident de l’aboutissement d’un combat de toute une vie, couronné par la reconnaissance nationale de tamazight et son officialisation récente dans la Constitution.

«La célébration du centenaire de la naissance de Mouloud Mammeri, sous le haut patronage du président de la République, est un autre signe de reconnaissance à l’égard de ce grand auteur», poursuit le secrétaire général. Il affirme que rendre hommage à Dda L’Mulud est non seulement un devoir de mémoire et un acte de reconnaissance, mais aussi un moyen indéniable de continuer à œuvrer pour impulser et multiplier les recherches dans les domaines de la langue et de la littérature amazighes.

Selon M. Assad qui chapeaute l’opération, Mouloud Mammeri qui a beaucoup œuvré pour la préservation et le développement de la langue amazighe à travers ses recherches et travaux sur la grammaire, les méthodes d’enseignement de la langue et le dictionnaire dans lequel il a regroupé le vocabulaire des différents dialectes amazighes est à ce jour considéré comme le pionnier de tamazight. Ses travaux scientifiques dans le champ de l’amazighité demeurent incontournables. Ecrivain et anthropologue de renom, Mouloud Mammeri est l’auteur de plusieurs romans, dont La Colline oubliée, Le Sommeil du juste, l’Opium et le Bâton, La traversée et de nombreuses pièces de théâtre, de recueils de poésies anciennes et de contes ainsi que des scénarios.

Un site internet, www.mammeri100.dz , consacré à la célébration, sera opérationnel à partir du 15 mars.

Nadir Iddir