El Watan – Célébration du Nouvel An berbère à partir de Laghouat

«Yennayer : Racines, diversité et unité», slogan retenu par le HCA

Le Haut commissariat à l’amazighité (HCA) entame l’année sur les chapeaux de roue. L’institution a concocté un programme pour la célébration de Yennayer, reconnu par les autorités. «Nous entamons l’année avec la célébration officielle et nationale de Yennayer 2968/2019 par un riche programme à partir du 8 janvier à Laghouat et la clôture à Tlemcen le 16 janvier en passant par plusieurs wilayas, dont Alger les 11 et 12 janvier 2019», annonce Si El Hachemi Assad, secrétaire général du HCA, dans une déclaration à El Watan, précisant que le visuel retenu portera le slogan de «Yennayer : racines, diversité et unité».

La célébration de «Tabburt u segwas» (Porte de l’année), le premier jour de l’an du calendrier agraire, fêté différemment selon les régions (du 12 au 14 janvier), correspond au premier jour de janvier du calendrier julien, a été décidée par le président de la République.

En effet, Abdelaziz Bouteflika avait annoncé, le 27 décembre 2017, lors de la réunion du Conseil des ministres, sa décision de consacrer Yennayer «journée chômée et payée» dès le 12 janvier 2018. Le gouvernement a endossé dans la foulée un amendement à la loi fixant la liste des fêtes légales qui inclura ainsi le jour de l’An amazigh correspondant au 12 janvier. En mars 2018, un Conseil des ministres a examiné et adopté un projet de loi amendant et complétant la loi de juillet 1963 fixant les fêtes légales.

Plusieurs personnalités du mouvement berbère et des partis politiques, à l’instar du FFS, du RCD et du PT, avaient milité pour la reconnaissance de cette symbolique. Le HCA s’est également engagé, dans ses différentes activités, depuis sa création au milieu des années 1990, pour la célébration de cette date «en dehors de tout folklore».

Le HCA prévoit, par ailleurs, l’organisation pour cette fin d’année d’un événement dans la wilaya d’Adrar. Comptant sur le concours du wali d’Adrar, la 4e édition des Ateliers d’écriture et de traduction vers tamazight se tiendra du 27 au 31 décembre 2018, à l’université Ahmed Draia d’Adrar, a indiqué l’institution.

Outre des conférences thématiques et une sélection d’œuvres littéraires algériennes à traduire vers tamazight, cet événement inclut l’organisation de trois ateliers spécialisés pour prendre en charge les besoins en traduction des sites des ministères de la Justice, du Tourisme et de l’Artisanat ainsi que les textes de création du Conseil national des droits de l’homme (CNDH). Une quarantaine de participants, dont des traducteurs, des auteurs, des enseignants universitaires et des éditeurs, prendront part à cette manifestation qui s’inscrit dans le plan de charge du HCA pour l’année 2019, indique-t-on.