Centenaire Mammeri : Un circuit cycliste à la mémoire de Dda Lmulud

La célébration du 28e anniversaire de la disparition de l’écrivain, anthropologue et linguiste Mouloud Mammeri et du centenaire de sa naissance a débuté, hier, par un circuit cycliste organisé à sa mémoire par la direction de la culture. Une trentaine de sportifs ont pris part, hier, samedi, à cette activité dont la première étape a été lancée dans la matinée depuis la maison de la culture Mouloud-Mammeri vers la place du 17-Octobre en passant par la rue Chikhi-Amar et l’avenue Abane-Ramdane.
La deuxième étape de ce circuit cycliste a démarré de Beni Yenni, terre natale du défunt Mouloud Mammeri, pour aboutir à la placette de L’Olivier de Tizi Ouzou après avoir traversé Takhoukht, Oued Aïssi, les avenues Chabane-Ahcène, Terbouche-Mourad, Abane-Ramdane et Larbi-Ben M’hidi. Pour la directrice de la culture, Nabila Goumeziane, qui a donné le coup d’envoi de l’activité à la maison de la culture, “la commémoration de cette année revêt un caractère particulier puisqu’elle marque également le centenaire de la naissance d’un savant universel”. Le programme élaboré pour la circonstance avec le Haut-Commissariat à l’amazighité, la direction de l’éducation de Tizi Ouzou, l’APC d’Ath Yenni et l’association Talwit de la même localité et celle des enseignants de tamazight, n’est qu’une manière de “s’incliner à la mémoire d’un homme aux multiples facettes qui a œuvré tout au long de son parcours pour l’amazighité et, par conséquent, pour l’algérianité”, a-t-elle affirmé. À Ath Yenni, l’association Talwit a initié un programme d’activités marqué par une exposition sur le parcours de l’écrivain disparu le 26 février 1989, ainsi que des conférences sur son œuvre, ses recherches anthropologiques aux quatre coins d’Algérie et sa contribution à l’épanouissement de la langue amazighe.

La commémoration a été, également, marquée par la projection, hier après-midi, du film documentaire Dda Lmulud d’Ali Mouzaoui à la cinémathèque de Tizi Ouzou. Pour aujourd’hui, une table ronde consacrée à l’apport de Mouloud Mammeri à la reconnaissance de l’amazighité aura lieu à la bibliothèque principale de lecture publique et sera animée par les universitaires Bettouche Aïni, Aït Challal Salah, Achi Nacéra, Namane Aziz, Malika Boukhelou, Sara Slimani, Inegrachen Tidmimt Nadia et Akli Karim. Les festivités se poursuivront jusqu’au 28 du mois en cours avec des récitals poétiques, des projections de films, des représentations théâtrales et des concours au chef-lieu de la wilaya, mais aussi aux bibliothèques et centres culturels de plusieurs localités, a-t-on appris auprès de la direction de la culture.