Liberté – Béjaïa célèbre le centenaire de la naissance de Mouloud Mammeri

15E FESTIVAL NATIONAL DE LA POÉSIE AMAZIGHE

Cette édition inscrite en hommage à Mouloud Mammeri a vu la participation d’associations culturelles et de Si El-Hachemi Assad (secrétaire général du HCA), qui a animé une conférence de presse sur les activités prévues pour ce centenaire.

Le coup d’envoi du 15e Festival national de la poésie amazighe, a été donné jeudi dernier, à la maison des jeunes de la commune d’Aït Smaïl (Béjaïa). Cette manifestation organisée par l’association culturelle Adrar N Fad du village Taregragt dans la commune d’Aït-Smaïl, a été inscrite en hommage à Mouloud Mammeri, dans le cadre de la célébration du centenaire de sa naissance. À cette occasion, l’ouverture a été donnée en présence de  Si El-Hachemi Assad, secrétaire général du HCA, et de Ben Saleh Mohamed et Abdelmadjid Bali, membres du comité scientifique et de coordination du centenaire.

Cet événement poétique qui se veut un espace de rencontres, d’échanges entre les poètes de l’expression amazighe, auteurs, chercheurs, linguistes, hommes de lettres et universitaires, a vu la participation de l’association Amitié et Échange d’Illizi, en vue de lancer un jumelage entre cette dernière et l’association Adrar N Fad de Béjaïa dans le cadre de la tenue du Festival national de la poésie amazighe d’Illizi (28-30 octobre), en hommage aussi à Mouloud Mammeri. Au programme aussi, les 16 et 17 septembre 2017, à la maison de la culture Taous-Amrouche de Béjaïa, l’inauguration d’une exposition photographique sur l’œuvre et la vie de l’auteur de L’opium et le bâton. À noter qu’à l’occasion de ce festival, le SG du HCA, ainsi que les deux membres du comité scientifique suscités et le président de l’Association de l’amitié et d’échange d’Illizi, ont animé, mercredi (la veille de l’inauguration, ndlr), à la bibliothèque principale de Béjaïa, une conférence de presse pour présenter les grands axes du programme national de la célébration du centenaire de Mouloud Mammeri. D’emblée, M. Si El-Hachemi Assad a souligné que cette célébration “parrainée par le président de la République, touchera plusieurs wilayas du pays. Quant au programme, il  a été élaboré par un comité scientifique et de coordination” avant de s’étaler sur les activités, qui comptent 13 manifestations et trois projets. “C’est un programme riche et varié qui reste ouvert aux suggestions afin de donner une dimension à cette célébration à la hauteur de l’homme, notamment son parcours, son œuvre et sa vie”, a-t-il indiqué.

Dans le programme national, arrêté par le HCA et les membres du comité scientifique et de coordination, pour donner un cachet particulier à cette célébration, le SG du Haut-Comité à l’amazighité souligne trois activités phare. Il s’agit du colloque international sur “Mouloud Mammeri, l’amusnaw et le sourcier des convergences civilisationnelles universelles”, qui se tiendra les 4 et 5 novembre  au Palais des expositions (Safex) et auquel prendront part une cinquantaine de communicants, nationaux et étrangers. Il sera également question de la réédition de quelques-uns de ses ouvrages tels que L’opium et le bâton, La traversée, Le sommeil du juste et Le banquet sous forme de coffrets, ainsi que le doublage en tamazight du film L’opium et le bâton du réalisateur Ahmed Rachedi.

À noter également que dans le cadre de cette célébration, un site web (www. Mammeri.dz), sera lancé le 20 avril 2017. À ce propos, Assad a indiqué : “Le choix de la date n’est pas fortuit”. Les activités concoctées toucheront aussi les enfants, à travers la lecture de la lettre “azwaw” le 18 avril 2017, aux élèves de tous les établissements scolaires des 48 wilayas conformément à la circulaire de la ministre de l’Éducation nationale. Par ailleurs, un bibliobus sillonnera l’été prochain, les wilayas côtières du pays en présence des 35 élèves lauréats de la dictée et dissertation en tamazight, organisées par l’association des enseignants en tamazight au début de ce mois à Tizi Ouzou.

L. OUBIRA