APS – Projet de partenariat entre le HCA et l’Université d’Ouargla pour promouvoir Tamazight

Le secrétaire général du Haut Commissariat à l’Amazighité (HCA), Si El Hachemi Assad, a fait état, dimanche à Ouargla, d’un projet de « solide » partenariat entre le HCA et l’Université d’Ouargla et des laboratoires de recherches pour promouvoir la langue Amazighe dans la région. L’initiative s’inscrit dans le cadre de la stratégie du HCA visant à « rattraper le retard enregistré dans l’introduction de Tamazight, ces deux dernières années, dans la wilaya d’Ouargla, et de lui donner une impulsion dans la région », a indiqué M. Assad lors d’un point de presse tenu à la maison de la Culture Moufdi Zakaria. Pour le SG du HCA, la concrétisation de cet objectif représente « une partie du défi qui attend le Haut Commissariat à l’Amazighité au titre de sa nouvelle orientation pour la prochaine étape, visant l’introduction de Tamazight dans les 48 wilayas, aidé en cela par l’engagement des autorités locales à rattraper ce retard ». Dans cette optique, a-t-il dit, seront associés de nombreux universitaires appelés à apporter leur contribution aux missions du HCA, à échanger les expériences et à prendre part aux sorties de terrain organisées par cette instance afin de répertorier les données concernant la langue amazighe et, partant, de lancer des projets tendant à l’ancrer véritablement dans la région. Cette œuvre vient en appoint à la démarche de généralisation de la langue amazighe dans les écoles que le HCA envisage de concrétiser dès la prochaine saison (2017-2018) dans la wilaya d’Ouargla, parallèlement au travail de proximité des associations locales, de la radio et d’autres parties, a révélé le même responsable. « L’année 2017 connaîtra une forte impulsion dans la promotion de Tamazight, dans laquelle la wilaya d’Ouargla, dans son ensemble et non pas seulement ses régions d’expression amazighe, ne sera pas en reste », a-t-il prédit par ailleurs. Le SG du HCA a visité dans la matinée l’Université Kasdi Merbah d’Ouargla, où il a eu une rencontre avec son recteur sur les domaines de partenariat pouvant être développés entre les deux parties, ainsi que sur les problématiques liées au développement et à la promotion de la langue amazighe. Il devra présider lundi à Blidet-Amor, dans la wilaya déléguée de Touggourt (160 km Nord d’Ouargla), l’ouverture d’un forum sur « Le patrimoine immatériel de la région d’Oued-Righ ».

Des perspectives prometteuses pour promouvoir la langue amazighe à travers le pays (HCA)

Le secrétaire général du Haut Commissariat à l’Amazighité (HCA), a affirmé, lundi à Ouargla, que de prometteuses perspectives existent pour promouvoir la langue amazighe à travers les différentes régions du pays. «De larges perspectives augurent de la promotion de la langue amazighe à travers les différentes régions du pays, en tant que legs regroupant tous les Algériens», a souligné Si El Hachemi Assad dans son intervention lors d’une conférence tenue sur «le patrimoine immatériel de la région de Oued Righ» dans la commune de Blidet Amar, dans la wilaya déléguée de Touggourt (160 km au nord de Ouargla). Le SG du HCA a fait état dans ce cadre d’intenses préparatifs avec la direction de l’éducation de la wilaya de Ouargla pour l’introduction de la langue amazighe dans l’école au niveau des régions de Touggourt et Ouargla. Après avoir mis en valeur la constitutionnalisation de la langue amazighe en février 2016, M. Assad a soutenu que « d’importants acquis culturels ont été réalisés en Algérie », toute en qualifiant « la langue amazighe de valeur ajoutée à l’unité nationale ». « La stratégie du HCA repose sur des mécanismes de soutien les écrivains et des hommes de lettres pour encadrer et financer les projets visant la promotion de la langue amazighe », a-t-il ajouté. Initiée par l’association nationale de la jeunesse algérienne intellectuelle en coordination avec l’association «Iqra» pour la culture et le développement scientifique de la commune de Blidet-Amar, cette conférence qui a eu pour cadre le lycée Laid Bensahraoui a donné lieu à l’animation, par des enseignants, des communications et exposés inhérents aux voies de promotion du patrimoine immatériel de la région de Oued Righ. En parallèle, une exposition des photos de chouhada et moudjahidine de la région, des produits d’artisanat, des articles de la vannerie, de la couture traditionnelle féminine de Oued Righ, ainsi que des produits dattiers a été organisée.