APS – Le Plan d’action du Gouvernement consolide la place de tamazight, en tant que langue nationale et officielle

Le Plan d’action du Gouvernement, soumis au débat au Parlement, consolide la place de tamazight, en tant que langue nationale et officielle, a affirmé mercredi à Alger, le Secrétaire général du Haut Commissariat à l’Amazighité (HCA), Si El Hachemi Assad. «Nous saluons avec force le Plan d’action du Gouvernement qui met en exergue la volonté de consolider tamazight en œuvrant à la mise en pratique sur le terrain du programme du président de la République, Abdelaziz Bouteflika», a déclaré M. Assad, à l’ouverture de la session de formation dispensée par le HCA au profit des fonctionnaires du bureau d’Alger du Système des Nations-unies (SNU). Il a rappelé, à ce propos, que le Plan gouvernemental mentionne que «le renforcement de l’unité nationale passe par le nécessaire confortement de la place des composantes de l’identité nationale», citant l’islam, l’arabe et «la promotion de tamazight, langue nationale et officielle». Ce qui constitue, à ses yeux, une «démarche clairement explicitée par la volonté d’accompagner et de poursuivre, avec force l’élargissement de l’enseignement de tamazight à travers les wilayas du pays, en soutenant le HCA dans sa mission de vulgarisation de cette langue dans tous les secteurs à travers le territoire national». M. Assad s’est, en outre, félicité que le Plan en question ait évoqué la présentation «imminente» au Parlement du projet de loi organique inhérent à la future Académie algérienne de la langue amazighe, instituée par la nouvelle Constitution, rassurant sur la «complémentarité» et la «parfaite harmonie» qui caractérisera l’action conjointe entre cette nouvelle institution et le HCA. Abordant l’objet de la rencontre, il a précisé que cette formation, première du genre et dispensée par trois encadreurs choisis par le HCA, est une «exigence d’étape, confortée par la Constitution» et «émane de l’engament de l’Etat à promouvoir tamazight, socle de tous les Algériens». En outre, a-t-il poursuivi, la démarche «se réfère au cadre» relatif au Programme onusien des 17 Objectifs de Développement durable (ODD), estimant que cela «ne peut se réaliser que par une diffusion de proximité» du message qui y est véhiculé, à travers son assimilation en tamazight. Ce faisant, tamazight se place dans «l’universalité», a-t-il ajouté, dès lors qu’il s’agit d’un partenariat qui «vise une ouverture sur le monde pour un enrichissement mutuel qui bannit tout replis sur soi». De même que cette action illustre les «retombées positives» de l’officialisation de tamazight. Le SG du HCA fera savoir, par ailleurs, que cette formation prendra dès la nouvelle année une forme virtuelle, ainsi que la mise à disposition des fonctionnaires du SNU d’autres documents essentiels en tamazight, à savoir les Conventions internationales des Droits de l’homme et de l’enfant. Ces supports étant consultables via les sites du HCA et de l’agence Algérie Presse Services (APS). Tout en félicitant le HCA pour ses «efforts» consentis au service de la promotion de tamazight, le Coordonnateur résident des Nations-unies, Eric Overvest a considéré, pour sa part, que tamazight reflète «la diversité culturelle algérienne», souhaitant que les fonctionnaires du SNU saisissent «l’opportunité» de s’y initier. Il a rappelé, à ce propos, que le «partenariat solide», liant l’organisation internationale au HCA depuis mai dernier, s’est concrétisé par la traduction en tamazight, outre du programme des ODD, de la Charte des Nations-unies. Il a, enfin, fait part de projets de traduction à l’avenir d’autres documents aussi importants, et ce, «en fonction des capacités» dont disposera le HCA pour ce faire.

APS, mercredi 20 septembre 2017

Posted In: